Une maison d'édition

Un espace pour de frugales expérimentations (moins de 0,1g de CO2) et repenser les relations entre matière numérique et objet imprimé à des fins documentaires. ❧


La documentation que vous avez sous les yeux est à l'écran ou imprimée. C'est une première expérimentation. Un seul fichier .html d'un peu plus de 100 lignes, et un peu d'iconographie, sont les garants de sa portabilité. Une approche formelle simplissime pour une édition qui peut être lue sur mobile, ordinateur ou imprimée. Pas de Content Management System à la "Wordpress", une page mise à jour dans un éditeur de code, mise en ligne, lisible dans tout type de navigateur et imprimable depuis ce même navigateur. Oui, il faut connaître le HTML, le CSS et avoir quelques notions Git. C'est un prix modique pour l'indépendance.

Pour participer à ce projet, rendez-vous sur gitlab.com/une-maison-d-edition/une-maison-d-edition.gitlab.io.

Cet espace est :
  • erratique
  • libre de tout cookie
  • ouvert à toutes
  • ...

Pour tout contact → une.maison.d.edition@gmail.com

░░░░░░░░░░░░

Et pourquoi de la Georgia ?

Pour une raison de sobriété numérique, j'ai dans un premier temps pris le parti de ne pas faire de requêtes typographiques et de n'utiliser que les polices système défini par défaut dans les navigateurs sur différents OS et matériels. Le problème est que le Times (ou Times New Roman) par défaut des navigateurs courants sur MacOS et Windows et remplacé par une DejaVuSerif sour Linux dont la taille et la chasse sont très éloignées du Times. En attendant d'autres tests, j'utilise la Georgia, bien lisible sur écran, mais pas terrible en impression.


Aucune création ne pourrait justifier le prix ou la complexité des outils proposés aujourd'hui à la pratique des métiers d'art. Les éditeurs de logiciels et fabricants de matériel imposent aujourd'hui leurs marchandises aux créatifs qui pensent alors que leur talent et leur solvabilité ne dépendent que de la maîtrise de ces dits-outils. Comment penser que seuls ceux qui ont les moyens du coûteux matériel ne pourraient voir s'ouvrir les portes de la création ?

Les institutions publiques et privées — et en premier lieu les écoles — devraient s'insurger, mais elles préfèrent jouer le jeu des éditeurs et fabricants en proposant à leurs collaborateurs ou élèves des cours de maîtrise d'outils et de techniques obsolescentes. Ces cours ressemblent plus à de la formation continue qu'à une transmission de véritables savoir-faire qui pourraient favoriser l'émergence de talents.

Il est important de refuser la subordination des savoir-faire aux logiciels et matériels, la subordination des messages aux images. Il faut penser le numérique comme force émancipatrice et réapprendre à forger nos outils créatifs pour les utiliser comme de véritables porte-voix. C'est dans cet environnement qu'Une maison d'édition apparaît comme un espace d'expérimentation.

Et face à l'urgence d'une sobriété numérique de ces nouvelles années 20, l'approche low-tech ne prône pas de retour arrière mais un plus juste équilibre entre l'objectif visé et des moyens mis en œuvre.

-- pyc - 2018 → mars 2021

Une première expérimentation

Qui a mangé le graphiste ? est une modeste expérimentation sur cette dynamique lecture ↔ écriture qui attend que tout graphiste embrasse signes et codes pour penser, écrire, afficher, lire et débattre de sa démarche.

Pour lire, imprimer ou participer à ce projet : qui-a-mange-le-graphiste.gitlab.io/

impression du l'expérimentation 'Qui à mangé le graphiste ?'

Une première expérimentation

Raison numérique est une revue itérative pour un numérique raisonné.

Pour lire, imprimer ou participer à ce projet : raison-numerique.gitlab.io/

Textes, balises et styles en écriture

1ME001_Qui a mangé le graphiste ?

1ME002_Coronaze Songs — échanges polyphoniques d'une communauté tenue éloignée

1ME003_Petit imprécis de graphisme à l’usage des natifs du numérique

1ME004_Façonner son environnement

1ME005_Raison numérique

Faire un point sur les formats papier

Autres démarches pour une édition libre

N'hésitez pas compléter.

Références